La génodique ou l’art de soigner la vigne par la musique…

Helen Durand © Elise Anastasio pour l'A.O.C Rasteau
Helen Durand © Elise Anastasio pour l’A.O.C Rasteau

Le mois de Juin arrive à grands pas, la Fête de la musique se prépare et les mélodies retentissent même dans les vignes ! L’A.O.C Rasteau a décidé de vous parler d’une méthode originale adoptée par un vigneron : Helen DURAND, du Domaine du Trapadis. Il a fait installé un dispositif par la société Genodics (sous forme de boîtier) diffusant de la musique dans ses vignes pour traiter des maladies. On vous explique tout !

C’est suite à une rencontre avec un vigneron du Val de Loire qu’Helen s’intéresse à cette méthode de traitement. En effet, le vigneron affirmait que la diffusion de mélodies dans les vignes permettait de lutter contre l’ESCA (maladie du bois de la vigne) et lui avait permis de réduire d’environ 60% la mortalité de ses vignes dès lors que ce boîtier était installé.

On vous explique le principe: La génodique ou l’art de soigner la vigne par la musique diffuse des mélodies « spéciales » pour lutter contre les maladies. Cette musique est diffusée par donc ce fameux boîtier qui est « autonome » puisqu’il est alimenté avec des panneaux solaires. Il a une porté de 160 mètres sur 3 hectares.

Au Domaine du Trapadis, Helen possède 2 boîtiers. A raison de 3 fois par jour – à 8h, 13h et 19h – vous pourriez donc entendre retentir de la musique (qui ressemble beaucoup au classique) dans ses vignes !
Ces dispositifs ont été installés par Helen sur des parcelles stratégiques, par exemple sur une parcelle de Mourvèdre, cépage très sensible à l’ESCA. Il faut savoir qu’à partir de l’âge de 15 ans, le taux de mortalité du Mourvèdre s’accélère. Pour Helen, ce fût un choix réfléchi : le taux de mortalité par an sur cette parcelle s’élevait à environ 5% ! Grâce à ce procédé, le taux de mortalité en 2017 a été réduit de 60%. La mise en place d’un second boîtier sur une parcelle de Grenache a permis à Helen de réduire les panachures (symptômes de la maladie du court-noué) de 50%. Il semblerait donc que les mélodies soient également efficaces sur cette maladie.

Ce phénomène est très physique, loin de la biodynamie que pratique pourtant Helen dont le domaine est certifié en agriculture biologique et en biodynamie.

Cette idée de diffuser de la musique dans ses vignes n’est pas survenue seulement à la suite d’une rencontre avec un vigneron du Val de Loire : Helen, petit, s’était rendu en Champagne et en visitant une maison renommée, il avait pu constater que de la musique était diffusée dans les caves pour permettre l’homogénéisation sur la fermentation des Champagnes. Il avait été étonné et intrigué. C’est pourquoi, il a pris le parti d’essayer la génodique, car cela ne pollue pas et également parce qu’il ne croit qu’en ce qu’il voit !. Un remboursement est d’ailleurs possible si les résultats ne sont pas satisfaisants.

Rien de tout cela n’est donc farfelu ou surnaturel !

Pour en savoir plus : La génodique, comment ça marche ? (par Genodics)

Contact du domaine :

Helen Durand
Domaine du Trapadis

2302 Route d’Orange
84110 Rasteau
Tel : 04.90.46.11.20
Email : durand.helen@wanadoo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>