Julien LAUGIER – Professeur de Sommellerie à l’Ecole Hôtelière d’Avignon

IMG_6691

Julien Laugier © Photo : Emilie Rachenne pour l’A.O.C Rasteau

Le 30 Mars dernier, l’A.O.C Rasteau recevait les élèves de la Section Sommellerie de l’Ecole Hôtelière d’Avignon ainsi que leur professeur Julien LAUGIER. Après le Chef Globe-Trotteur avec lequel nous organisions le 14 février dernier l’afterwork Spécial Saint-Valentin, nous nous sommes entretenus avec Julien Laugier : Sommelier Globe-Trotteur. Il nous parle de sa passion pour la sommellerie et des vins de l’appellation.

  • A.O.C RASTEAU : Pouvez-vous nous parler de vous ?

Julien LAUGIER : « Après un bac Hôtellerie ainsi qu’un brevet professionnel de sommellerie, j’ai débuté mon expérience professionnelle avec la Chef Anne-Sophie PIC, à Valence, pendant 3 années en tant que sommelier. Par la suite, j’ai effectué 2 ans et demi à Shanghai au Ritz Carlton, puis je suis finalement rentré en France pour être embauché en tant qu’employé viticole dans le Luberon, ce qui m’a permis d’être au plus proche des vins de la région.

Suite à cette expérience, et à mon envie de repartir à l’étranger, j’ai poursuivi ma carrière en tant que Chef Sommelier à Dubaï au Jumeirah, puis au Cheval Blanc aux Maldives.

Je travaille actuellement en tant que professeur Sommelier dans la section sommellerie à l’École Hôtelière d’Avignon et enseigne ma passion »

  • A.O.C RASTEAU : Comment votre passion pour le vin s’est-elle révélée ?

Julien L. : «  A l’origine, je voulais devenir cuisinier, puis je me suis rendu compte qu’il existait beaucoup d’étapes dans la cuisine et que le contact avec les clients était moindre. Étant quelqu’un de sociable, j’avais l’envie de me rapprocher du client tout en restant dans le secteur de la gastronomie. Le vin, qui a toujours été présent dans ma famille – une bouteille de vin trônant sur la table à chaque repas , était la solution. Il conciliait le contact avec les clients ainsi que la gastronomie. »

  • A.O.C RASTEAU : Qu’aimez – vous dans l’exercice de votre métier ?

Julien L : «  J’aime transmettre ma passion pour les vins. La transmission pour le vin lorsque l’on est sommelier est majeure. A Shanghai,  les employés apprenaient le métier sur le tas et sur le tard.. En tant qu’expatrié, on se devait de donner un plus : la sommellerie. On transmettait les bases : l’histoire, la sommellerie, le vocabulaire et les termes à employer, la façon de déguster. Ce fut également le cas à Dubaï et aux Maldives, d’autant plus nous étions en période de pré-ouverture pour le restaurant qui comptait 33 nationalités différentes avec des personnes parlant plus ou moins anglais. Nous avions donc le devoir d’apprendre le respect et la bienséance à la française, de transmettre un savoir-être ainsi que notre connaissance des produits. Aujourd’hui, à l’École Hôtelière, j’ai le sentiment d’arriver à transmettre ces valeurs et ce savoir-être à mes élèves.. Ce qui me plait ! »

  • A.O.C RASTEAU : En tant que professionnel du vin, quelle est votre vision de l’appellation ?

Julien L. : « Dans les Crus des Côtes-du-Rhône, les vins de Rasteau sont pour moi comme une finalité d’un repas dans le sens dégustation : les vins les plus fins et fruités au début, les vins les plus puissants sur la fin comme les Rasteau ou les vins de Châteauneuf.

Avec la visite d’aujourd’hui – du vignoble et des domaines – j’ai maintenant une vision plus globale de l’appellation avec ses terroirs et ses vins. Un petit regret : les Vins Doux Naturels Rasteau en termes de production tendent à diminuer et cela est dommage, car ce sont des vins de gastronomie ! »

  • A.O.C RASTEAU : Comment qualifieriez – vous les vins de l’appellation ?

Julien L. : « Le Rasteau Rouge est un vin profond, très épicé, cuiré, aux arômes de fruits noirs avec des tannins puissants et amples. Pour résumer, les vins de Rasteau sont d’un équilibre généreux. Pour les Vins Doux Naturels de Rasteau, ils sont riches et aromatiques. »

  • A.O.C RASTEAU : Quels plats associeriez – vous avec un Vin Doux Naturel  Rasteau et un Rasteau rouge sec ?

Julien L. : « Les vins doux à table permettent une cuisine sucré/salé. Ils s’accordent à la perfection avec des plats cantonais ou même des aubergines farcies fries et poêlées avec de la sauce soja et du vinaigre de soja. L’onctuosité et le gras des aubergines se marient à merveille avec un Vin Doux Grenat.

Pour un Rouge Rasteau, un accord parfait pour Pâques serait une souris au gigot d’agneau confit à l’orange bien rôti avec de l’huile d’olive, des herbes de Provence laqué à la sauce à l’orange. »

Merci Julien de nous avoir partagé votre passion et de nous avoir fait voyager avec vous ! Nous avons été ravis de vous accueillir à Rasteau et de vous faire découvrir de nouvelles choses sur l’appellation à vous et à vos élèves.

 

Vous aimerez aussi :

Un nouveau visuel institutionnel pour l’A.O.C Rasteau !

À la rencontre de Clément DAVID a.k.a “KLEMZ”… Artiste-Graffeur !

Le locavorisme, ou l’art de consommer local !

Des ruches dans les vignes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *