L’agence de communication “L’eau à la bouche” collabore avec le Cru Rasteau !

De gauche à droite : Claude et Fanny, fondatrices de l’ agence de communication “l’Eau à la Bouche”.

L’agence l’Eau à la Bouche  (EALB) et le Cru Rasteau travaillent main dans la main depuis peu. Un comble pour une appellation viticole diriez-vous ? Justement non… et nous nous sommes même bien trouvées !

L’agence est composée d’une équipe jeune, dynamique, multi-compétente :  Claude & Fanny : conseil, stratégie, direction artistique, Audrey : graphisme et illustration, Mathieu : web design et graphisme, Léa : Community management.

Retour sur notre entretien avec Fanny SPIRONELLI et Claude RIGOULET, les deux fondatrices de l’agence, passionnées, dynamiques et… drôles !


AOC Rasteau : Claude, Fanny, pourriez-vous nous raconter l’histoire de l’EALB ?

Claude : Fanny est venue me trouver au bon moment dans ma carrière et dans ma vie… Une amitié devenue rencontre professionnelle. Nous avions toutes deux envie de plus d’autonomie dans nos carrières et d’utiliser nos expériences à bon escient. Une nouvelle aventure que nous souhaitions riche de rencontres, de projets variés, de créations originales. Pari gagné.

Fanny : Je n’ai jamais pu supporter l’autorité ! Première raison pour laquelle je souhaitais être ma propre boss. Et ensuite pour de multiples raisons, faire les choses mieux que les autres (évidemment !), être dans la réflexion, l’action, la création, etc

Aoc Rasteau : Quels sont vos parcours respectifs ? Êtes-vous complémentaires ?

Claude : Je suis tombée dans la marmite très jeune… Petite fille de vigneron et fille d’œnologue champenois je voulais travailler dans le vin. Après un parcours classique d’école de commerce, j’ai fait un Mastère en commerce du vin à Dijon, qui m’a permis d’intégrer Pernod Ricard avant de me tourner vers le vin en Vallée du Rhône (caveau de la cave coopérative ORTAS de Rasteau et la maison Ogier).  Avec Fanny nous sommes à la fois dans la même lignée de formation et d’expériences mais complémentaires de part nos domaines de prédilection, nos visions créatives et… nos caractères…

Fanny : Parcours classique d’une fille de l’est qui aimait boire du vin… Classe prépa, école de commerce et MBA aux États-Unis avec spécialisation Produits de Luxe… Puis 5 années à travailler dans l’univers des Vins et Champagnes aux États-Unis avant un retour pour “Fat Bastard” (une marque de vin créée par Gabriel MEFFRE) en France. Et ensuite un besoin à satisfaire de me tourner vers la gastronomie en créant l’eau à la bouche ! Claude et moi avons des parcours similaires et pourtant sommes très complémentaires, parfois très différentes. C’est ce qui fait notre force et la richesse de nos propositions qui sont débattues systématiquement en interne avant de sortir de l’agence (sans œil au beurre noir…)

Aoc Rasteau : … «  L’eau à la bouche » pour deux filles issues du monde du vin… ?

Claude : Car il y a le vin, mais pas que… On peut dire littéralement que nous croquons la vie à pleine dents. Nous aimons le bon vin et les bons mets. Un certain goût pour l’Art de Vivre et le partage. C’est un peu tout cela dans l’eau à la bouche.

Fanny : Au-delà de l’agence, c’est une philosophie de vie en effet, nous aimons bien manger et manger bien, la passion pour les produits est pour nous essentielle pour bien communiquer. Ça me donne faim !

Aoc Rasteau : Pourquoi passer du vin à la communication ?

Claude : On ne passe pas de l’un à l’autre, les deux étaient déjà liés dans nos métiers respectifs. C’est la juste continuité de nos expériences et de nos envies.

Fanny : Le boire ne suffisait pas… il fallait bien vivre tout de même !

Aoc Rasteau : Vous semblez être de véritables couteaux suisses ! Quel est votre panel de compétences ?

Claude : J’aime l’idée du couteau suisse cela me rappelle mes années de scoutisme ! Serions-nous les Mac Gyver du marketing ? Cette idée me plaît. Nous aimons nous dire qu’avec la force de nos expériences passées, de la créativité, du bon sens et de l’huile de coude on peut déplacer les montagnes !

Fanny : Il n’y a rien que nous ne savons pas faire, en effet. Le saut à la perche peut-être, je ne suis pas très forte mais c’est tout.

Aoc Rasteau : Votre agence est-elle exclusivement orientée pour « monde du vin » et « spiritueux » ?

Claude : C’est notre terrain de jeu de prédilection c’est certain, mais l’aventure l’eau à la bouche c’est également l’occasion pour nous de toucher à d’autres disciplines et d’autres secteurs d’activité.

Fanny : La gastronomie (produits artisanaux, restaurants), l’hôtellerie et le tourisme sont aussi au cœur de notre expertise aujourd’hui. Nous jouons sur les terrains connexes au vin et nous apprécions et bénéficions tous les jours de cette ouverture de perspectives.

Aoc Rasteau : Vous avez une bouteille de vin de Rasteau entre les mains, où et comment choisissez-vous de la déguster ?

Claude : Entre amis forcément… Un soir d’automne quand la fraîcheur revient, au chaud sur une belle table accompagné d’une côte de veau aux morilles.

Fanny :
Grande fan de viande rouge, je pense qu’une bonne bouteille de Rasteau m’aiderait (et quelques amis bien sûr) à dévorer une belle côte de bœuf d’Aubrac maturée, au coin du feu sans peau de bête !


Aoc Rasteau : Si vous deviez représenter les vins du Cru Rasteau en 1 visuel à quoi cela ressemblerait-il… ?

Claude : Une tablée conviviale, du soleil, de bons plats avec en toile de fond les couleurs de la Provence.

Fanny :
Le village perché, un tantinet « irréductible » qui donne sa force et sa personnalité à ses vins uniques, généreux mais accessibles (ce n’est pas 1 visuel mais tant pis…)


Merci Fanny et Claude de vous être livrées à l’appellation ! Merci à toute l’équipe de l’Eau à la Bouche avec laquelle nous avons beaucoup de plaisir à collaborer sur les projets en cours et à venir du Cru Rasteau… 

Vous aimerez aussi :

22e édition de la Foire à Houyet (Hulsonniaux en Belgique) : Placée sous le signe de l’amitié !

Quand l’œnologue veille au grain…

Le Programme de “La Nuit du Vin” de Rasteau – 32 ème édition !

“Inspirations épicées”… Quand les épices taquinent nos papilles et provoquent des émotions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *