En coulisse avec C’est Ma Food – Studio de création culinaire… Un talent & un savoir-faire

Copyright © C’est Ma Food

« Le vin stimule l’appétit et donne du goût à la nourriture. Il favorise les discussions, l’euphorie et peut transformer un simple repas en événement mémorable »

Derek Cooper

Régulièrement des accords mets & vins sont publiés dans la rubrique “recettes” sur le blog Rasteau pour vous inspirer, faire frétiller vos papilles, vous émerveiller (nous l’espérons !), et surtout vous suggérer quelques accords parfaits avec les vins de Rasteau (pour que votre repas entre amis ou en famille ne connaisse aucune fausse note!)  … Des recettes imaginées et mises en scène par l’agence SEMAWEB / C’est Ma Food (le studio culinaire).

Nous sommes allés à leur rencontre et les avons interviewé de façon à vous faire découvrir les coulisses d’un accord mets&vins bien pensé. Ils nous ont parlé de leur savoir-faire quant aux créations culinaires et accords réalisés pour l’appellation…


A.O.C RASTEAU : Pouvez-vous nous présenter rapidement l’équipe du studio culinaire « C’est Ma Food », comment fonctionnez-vous et les talents de chacun ?

C’est Ma Food : “C’est Ma Food” est un studio culinaire propulsé par Semaweb. L’équipe est constituée de professionnels de la cuisine, du vin, de l’image et de la visibilité web des produits gourmands. Depuis près de 10 ans, notre approche est de mettre en lumière les richesses des terroirs et les savoir-faire de nos clients pour véhiculer une image inspirante et dynamique. Cela passe par des photos ou des vidéos uniques de recettes culinaires – des contenus très appréciés sur le web et les réseaux sociaux. Pour partager nos réalisations et coups de coeur, nous tenons également un blog que nous alimentons entre 2 shootings client”.

 

A.O.C RASTEAU : Vous avez réalisé pour le Cru Rasteau de nombreuses recettes et accords mets&vins. Quel est votre bagage culinaire, et votre parcours œnophile ?

C’est Ma Food : “L’équipe réunit des profils variés et complémentaires : styliste culinaire, vidéaste, photographe,… La diversité des compétences nous permet notamment de collaborer avec des maisons d’édition sur des tendances food inspirantes.

Il y a 5 ans, nous avons eu le plaisir de collaborer avec Inter Rhône pour l’animation de leur magazine. Avec des recettes et des articles d’experts, nous avons côtoyé des professionnels de petites appellations, tous passionnés, fiers de leurs savoir-faire. A leur contact et au fil de différentes collaborations oenophiles, nous avons étayé notre bagage avec l’analyse sensorielle. Cette approche – qui guide notre travail – se doit d’être à la fois humble et sensible, pour respecter et magnifier les produits, les savoir-faire des hommes et des femmes, tout en apportant l’expertise de professionnels de la communication et du webmarketing”.

 

A.O.C RASTEAU : Comment vous y prenez-vous pour imaginer les recettes qui sauront sublimer les vins de l’appellation ? Où trouvez-vous cette inspiration ?

C’est Ma Food : “Il y a naturellement un travail de fond pour penser les productions du studio à partir des tendances food en vogue, des dernières créations de chef.fe.s. Pour notre collaboration avec l’AOC Rasteau, nous nous appuyons sur la curiosité de notre équipe pour tout savoir (ou presque) des spécificités du terroir, des valeurs, du travail des vignerons et de l’appellation.

“Pour appréhender les vins de Rasteau, nous prenons le temps de les déguster méthodiquement.”

La puissance, la finesse des tanins, la longueur en bouche, la richesse aromatique, la mâche…, tout y passe !

On enchaîne ensuite avec la conception, avec des tests d’association si cela est nécessaire. Nous pensons avant tout à un accord qui respecte la saisonnalité et aussi le moment de dégustation. Pour sonner juste, comme en musique, l’accord doit être harmonieux et équilibré. Ainsi le plat fait écho à des saveurs profondes ou plus subtiles du vin, l’objectif étant que chaque ingrédient ait une juste présence pour ne pas en masquer un autre. C’est ainsi que nous élaborons un accord mets & vin sur mesure et unique”.

 

A.O.C RASTEAU : Une recette 2.0 nécessite d’être illustrée par une belle photo culinaire, qui donne envie de l’essayer, de se mettre en cuisine…  « La photo culinaire est un art gourmand. Elle doit provoquer, susciter, transmettre une émotion chez le spectateur ». Quels sont vos secrets pour réussir une photo culinaire et justement provoquer, susciter et transmettre une émotion ?

C’est Ma Food : “Aimer cuisiner, partager, manger, échanger autour d’une table, encore et toujours ! Être passionné(s) par son métier, par son sujet, est la condition sine qua non de la transmission ! Faire saliver et susciter des émotions chez les internautes et consommateurs est une énorme satisfaction pour nous.

Ensuite, dans une photo, tous les paramètres ont leur importance : la disposition des éléments, le cadrage, la mise en lumière, de la teinte d’un textile à la forme d’un verre, tout cela est affaire de détails minutieusement sélectionnés !

L’envers du décor de l’élaboration d’une photo culinaire est complexe et nécessite donc une préparation importante. Le temps est compté, millimétré entre la cuisine, le stylisme et le shoot de la photo. Nous utilisons souvent gommettes et pics de bois pour repérer les emplacements des éléments. Le timing doit être parfaitement orchestré afin de pouvoir photographier le plat à temps et sous sa plus belle forme.

Notre métier est de savoir créer, capter et retranscrire des mets en restant fidèle à leur texture : le croquant, l’onctuosité, la tendreté, la fraîcheur, le moelleux…

Notre souhait le plus cher est de respecter les produits et de construire des recettes en harmonie avec ceux-ci. Au moment d’un shooting, il faut donc être rapide, précis, et l’expérience est sans aucun doute importante”.

A.O.C RASTEAU : Vous avez eu l’occasion de déguster les vins de Rasteau. Que vous inspirent-ils (Rouges et Vins Doux Naturels) ?

C’est Ma Food : “Mmh c’est une inspiration complexe, les vins de l’appellation sont à l’image de leur terroir : authentiques ! Ils mêlent avec justesse robustesse et élégance. Leur beau potentiel de garde leur permet d’évoluer, de s’affiner au fil du temps.

“Les vins de l’appellation sont à l’image de leur terroir : authentiques!”

Une autre image forte des vins de Rasteau, c’est leur grande diversité. A l’image de leur créat.eurs.rices, ils ne sont pas figés dans le temps. Les inspirations se croisent, tant dans les vignes qu’au chai. Nous suivons de près la propagation du bio et de la biodynamie, tout comme la réutilisation de procédés plus anciens, telle que la vinification en amphores.

Une très jolie particularité de l’appellation, c’est bien sûr le Vin Doux Naturel. D’une grande diversité allant du rosé au grenat en passant par le tuilé, les nuances et les styles sont délicats. On y trouve un bel équilibre entre sucre et acidité, avec une grande richesse aromatique. On peut parfaitement imaginer un plat salé avec un vin doux naturel, et sortir de la classique qualification de vin de dessert. Un plat asiatique ou oriental se conjugue avec caractère à un vin doux naturel : tout à fait original !”

 

A.O.C RASTEAU : Nous célébrons bientôt Pâques. Une fête traditionnelle qui présage une belle table, une bonne bouteille à déguster, un repas en famille, la joie des plus petits cherchant les œufs de Pâques … Qu’évoque pour vous les fêtes de Pâques ? Et culinairement parlant ?

C’est Ma Food : “Pâques annonce un renouveau avec toutes les promesses du printemps. Au potager, en cuisine, c’est une invitation à la découverte et au partage !

Cette belle fête familiale rime avec une nappe de lin écrue, quelques tulipes et branches de forsythia sur une grande tablée. Pour les papilles des convives, on fait se rencontrer nord et sud de l’Italie en dégustant un osso bucco accompagné d’un vin rouge sec des Pouilles, un DOC Squinzano par exemple. Mais on craque aussi pour le gigot d’agneau de Pâques, confit à la sauge à déguster avec un Rasteau rouge. Pour le dessert, c’est naturellement le chocolat qui s’impose : notre madeleine de Proust à nous, c’est la mousse au chocolat extra noir et zeste d’orange amer !

Nous espérons que cette interview vous a donné envie de déguster cette superbe recette de gigot d’agneau accompagné d’une bonne bouteille de Rasteau. Nous vous souhaitons à tous de très belles fêtes de Pâques et une belle arrivée du printemps ! N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à nos autres accords mets & vins réalisés par C’est Ma Food !”

Contacts :

Semaweb Grenoble

12, rue Claude Genin

38100 Grenoble

Semaweb Avignon

54, Avenue des Sources

84000 Avignon

Vous aimerez aussi :

PORTRAIT D’UNE CHEFFE : Séverine Sagnet à La Table Haute de La Mirande

Entretien avec Matt Walls, Ambassadeur des vins de la Vallée du Rhône en Angleterre

Afterwork “Rasteau – Terre de Grenache” – Mardi 9 Avril 2019

10e édition : Venez faire vos propres Découvertes … en Vallée du Rhône !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *