Et oui … Recracher ce n’est pas gâcher le vin !

Vin & Société lance la 1ère campagne d’information sur le geste de recracher au cours d’une dégustation

Vin & Société, au nom des 500 000 acteurs de la vigne et du vin, lance une campagne d’information promouvant l’art de la dégustation devin à travers le geste de recracher. Visible dès le 4 juillet, signée « Tous ceux qui recrachent mon vin l’adorent », cette campagne d’information inédite est incarnée par les hommes et les femmes de la filière vitivinicole. Elle s’adresse à tous, novices, buveurs occasionnels ou amateurs éclairés. Les professionnels nous expliquent de manière ludique et sans tabou les coulisses de « l’art » de recracher.

La campagne d’information est déclinée en affiches (10000) et mémentos (20000) mis à disposition des interprofessions viticoles, des maisons de négoces et des vignerons. Au total, 30 000 documents seront diffusés par Vin & Société, auxquels s’ajoutent un site internet vinetsociete.fr/recracheradorer, un hastag #recracheradorer, et une vidéo explicative sur le geste de recracher à usage des réseaux sociaux. Le budget total de la campagne d’information s’élève à 100 000 euros.

Les professionnels de la filière vitivinicole ont impulsé cette campagne d’information car ce sont eux qui sont en contact direct avec le consommateur. Ils sont donc les mieux placés pour lui transmettre l’art et le plaisir de la dégustation qui est le premier apprentissage vers la connaissance du vin et le bon usage du produit. Cette campagne illustre l’engagement de la filière dans la promotion de la consommation responsable. Elle s’inscrit dans la contribution de la filière au Plan National de Santé Publique, axée sur deux grands engagements : favoriser la responsabilité dans la consommation de vin et contribuer à protéger les populations à risque.

« Au cours des 10 dernières années, la dégustation de vin s’est démocratisée sous l’effet du développement de l’œnotourisme et des stages de découverte proposés par les écoles de vin notamment. Expliquer l’art de la dégustation et le geste de recracher, c’est donner à ceux qui veulent entrer dans l’univers du vin de bonnes clés pour le faire en connaissance, avec plaisir et responsabilité » déclare Joël Forgeau, Président de Vin & Société.

« En matière de prévention, tous les acteurs ont un rôle à jouer. La filière met en œuvre les engagements qu’elle a annoncés. En incitant les amateurs de vin et les touristes à recracher lors de leur dégustation au caveau ou sur les salons, cette campagne promeut la consommation responsable. D’autres initiatives seront d’ailleurs lancées d’ici à la fin de l’année 2019 » ajoute Krystel Lepresle, déléguée générale de Vin & Société.

  • Recracher le vin en dégustation, un geste mal connu

Alors que le geste de recracher fait partie du quotidien des professionnels du vin, les dégustateurs, eux, le mettent peu en pratique. Selon une enquête conduite par Vin & Société, les dégustateurs sont 85 % à ne pas connaître les techniques du geste de recracher et 50% des personnes interrogées pensent que ne pas avaler serait synonyme de perte d’arômes et donnerait une impression d’inachevé. Dans la représentation collective, le geste de recracher est par ailleurs souvent associé au gaspillage ou au non-respect du vigneron. Ce serait une action à la fois peu élégante et peu hygiénique. Or, contrairement aux idées reçues, recracher le vin n’est pas une offense faite au vigneron. Ce n’est pas non plus l’apanage exclusif des grands dégustateurs. Au contraire, ce geste est une première étape vers la connaissance du vin et l’apprentissage de la dégustation : regarder, sentir, goûter puis recracher. Il permet d’apprécier les arômes et les sensations du vin, de se faire plaisir aussi. Ce geste s’apprend et ce d’autant plus facilement que le vigneron s’en fait le pédagogue.

  • Les auteurs de la campagne d’information

La campagne « Tous ceux qui recrachent mon vin l’adorent » a été réalisée par l’agence Mutant, l’agence qui accompagne toutes les mutations, dirigée par Nicolas Lemée et Eric Hélias. Les deux associés fondateurs se définissent eux-mêmes comme une agence techno-créative. Ils observent les évolutions des habitudes de consommation, allient justesse créative avec connaissance des médias sociaux. La photographie est signée Kevin Couliau (Nike, Intermarché).

La campagne a été présentée le 3 juillet au Yacht Club, à Paris, en présence de professionnels du vin et de blogueurs – influenceurs.

Vous aimerez aussi :

Géraldine Clément – virtuose des accords mets & vins !

PORTRAIT D’UNE CHEFFE : Séverine Sagnet à La Table Haute de La Mirande

Gilles FERRAN – Domaine des Escaravailles

“Inspirations épicées”… Quand les épices taquinent nos papilles et provoquent des émotions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *